POEMA blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 6 septembre 2014

RANDOPOEMA, le 22 juin, avec Sébastien Lespinasse et Camille Perrin

En partenariat avec la médiathèque de Meurthe et Moselle

le dimanche 22 juin à 14H

à Bayonville-sur-Mad

RANDOPOEMA : 2h30 de marche ponctuée d'interventions musicales et poétiques avec Sébastien Lespinasse, poète sonore (Toulouse) et Camille Perrin, contrebassiste (Nancy).

vendredi 6 juin 2014

POEMA & le marché de la Poésie, les 15 et 18 juin

En partenariat avec le Marché de la Poésie de Paris, (grand rendez-vous national de l'édition de poésie) :

le dimanche 15 juin à 17h place Saint-Sulpice : Table ronde sur "L'EDITION DE L'ORALITÉ".

Le mercredi 18 juin à 20h à la Maison de la Poésie : "POÉSIE, 8 FEMMES" (soirée exclusivement autour de 8 poètes, romancières... ) avec Anne Calas, Chloé Delaume, Liliane Giraudon, Isabelle Larthault, Aurélia Lassaque, Sophie Loizeau, Dominique Maurizi et Mary-Laure Zoss.

lundi 2 juin 2014

Alfredo Costa Monteiro & Damien Schultz, jeudi 5 juin

FRAGMENT et L'ASSOCIATION MERIDIENNE présentent dans le cadre de POEMA, événement autour des écritures poétiques contemporaines

JEUDI 5 JUIN - 18h30 / entrée libre LIBRAIRIE GERONIMO - rue Ambroise Thomas - METZ

ALFREDO COSTA MONTEIRO Alfredo Costa Monteiro textes, voix

DAMIEN SCHULTZ Damien Schultz textes, voix

Né à Porto (Portugal) en 1964, Alfredo Costa Monteiro vit et travaille à Barcelone (Espagne) depuis 1992, après des études en sculpture/multimédia à l’École des Beaux-Arts de Paris. Depuis lors, son travail englobe les arts visuels, la poésie visuelle et sonore et le son. En poésie sonore, il se produit le plus souvent en solo, réalisant des lectures polyglottes et bruitistes.

Damien Schultz fera un descriptif super détaillé de chaque pierre ayant contribué de près ou de loin à l'édification de la cathédrale de Metz durant une performance fleuve de 96h sans dormir ou aller aux toilettes. Damien Schultz fera de la poésie épileptique sans aucune faute de diction durant 27 minutes ce qui devrait lui permettre d'être consacré plus grand poète sonore du monde du mois de juin 2014. Damien Schultz ne viendra pas, ou pas. On notera par ailleurs que Damien Schultz a été récemment décrit comme "un monsieur qui fait bien la poésie, il se trompe pas, on comprend tout, et puis c'est beau."

Cette performance s’inscrit dans le cadre de POEMA, événement autour des écritures poétiques contemporaines, se déroulant en Lorraine et ailleurs, sur la saison 2013/2014.

entrée libre renseignements : www.fragment-asso.com / info@fragment-asso.com

jeudi 15 mai 2014

Lectures et dégustations poétiques, du 16 au 24 mai

Lectures et dégustations poétiques

Un poète, différent chaque soir, lit ses textes. Un plasticien-cuisinier, Karim Blanc , de Wien (Autriche), élabore en résonance avec cette écriture une dégustation - différente aussi chaque soir. Le public est convié à explorer ainsi des territoires poétiques et gustatifs.

Vendredi 16 mai Salle Jean Barbier, Ligny-En-Barrois 1 rue des Sirènes, 55500 Ligny-En-Barrois 18h30 / Lecture-dégustation avec Ariane Dreyfus

Samedi 17 mai Salle des fêtes, Le Neufour 55120 Le Neufour 18h30 / Lecture-dégustation avec Tom Nisse avec la participation de Serge Basso de March, écrivain

Jeudi 22 mai Bibliothèque Municipale, Commercy le lieu de la soirée sera précisé ultérieurement 18h30 / Lecture-dégustation avec Pierre Soletti

Vendredi 23 mai Salle de Chapiront, Aubréville rue de Pimodan, 55120 Aubréville 18h30 / Lecture-dégustation avec Claude Yvroud

Samedi 24 mai Salle Vivarelli, Dommary-Baroncourt rue Abbé Cochenet, 55240 Dommary-Baroncourt 18h30 __/ Lecture-dégustation avec Eric Sautou __

Conseil Général de la Meuse - Bibliothèque Départementale 2 rue du Port, CS 50514, 55012 Bar-le-Duc Cedex tél : 03.29.45.09.04 / camelia55.meuse.fr

mercredi 9 avril 2014

Lecture de Sylvie Nève, le 11 avril 2014

Vendredi 11 avril

dans le cadre d’un mois consacré à la littérature érotique

18h / Lecture de Sylvie Nève

Poète engagée à vif dans l’existence individuelle et collective, on lui doit l’invention d’une forme poétique très souple et cependant exigeante, qu’elle a baptisée « poème expansé », avec laquelle elle a récemment réécrit sa version du Petit Poucet, de Peau d’Ane et de Barbe bleue. Ses « Erotismés » seront au cœur de cette soirée.

Médiathèque de Florange, 51 avenue de Lorraine, 57190 Florange / tél : 03.82.59.44.90

ENTREE LIBRE

Sylvie Nève (1958), poète, vit et travaille à Arras, a collaboré depuis 1976 à de nombreuses revues de poésies, et publié une dizaine de recueils ; elle pratique la lecture/action (en public), seule ou en duo avec Jean-Pierre Bobillot, depuis 1978 ; plusieurs fois invitée au festival Polyphonix, elle a participé au colloque Poésie sonore / Poésie action à Cerisy-la-Salle (1999), aux Voix de la Méditerranée à Lodève, etc. Elle a traduit et adapté les Congiés de Baude Fastoul (XIIIe siècle) ; avec Jean-Pierre Bobillot, Les Congiés de Jean Bodel (XIIe siècle). En 2009, elle a écrit Mélian, chevalier-loup, réécriture d’un récit anonyme du XIIe siècle, Le Lai de Mélion, en 2011 Le Chevalier aux abats, réécriture libre d’un récit anonyme du XIIIe siècle. Sylvie Nève a aussi inventé une forme poétique, qu’elle a baptisée poème expansé, combinée avec le principe de réécriture, elle a entrepris sa version de Poucet, puis de Peau d’âne ; Poème du petit Poucet (éd. Trouvères&compagnie, 2007) ; Peau d’âne (éd Trouvères&compagnie, 2008) ; est venu le tour de Barbe bleue (éd. Trouvères&compagnie, 2010), et d’ En Mer de Maupassant, un conte de la Bécasse, devenu à son tour (en 2011) un poème expansé.

A publié, principalement :

— Anonismes, Le Lumen, Beauvais (1980 : vers, prose, photographies) ; — Effraction (les sales petites rides), Brandes, Béthune (1986 : avec J.-P. Bobillot ; vers), — Une Descente aux enfers, La Poire d’Angoisse, Boulazac (1986 : prose, pho¬toco¬piages) ; — Libretto, ma non troppo, L’Atelier de l’Agneau, Ougrée B (1988 : avec J.-P. Bobillot ; textes de scènes, photo¬matons) ; — Électre & Cie cassette 46’, Électre (1989. avec J.-P. Bobillot) ; — Poésie syllabique (fragments), La Main Courante, La Souterraine (1991 : avec J.-P. Bobillot ; vers, arithmo¬gramme ; intervention plastique de Jacques Taris) ; — L'Homme qui sue, Ed. de Garenne, 1991 ; — Chichi le chevalier trempé, Cordialité de la rouille (1991 : avec Michel Valprémy) ; — L’Écume des Mots — petit lexique à quatre mains, Plein Chant, Bassac (1992, avec J.-P ; Bobillot ; proses ; 7 écumes de Jean-Luc Brisson) ; — De Partout, Les Contemporains, 1992 ; — Les Congés de Jean Bodel « entremis » de l’ancien français, Centre Régional de la Photographie Nord/Pas-de-Calais, Douchy (1993 : avec J.-P. Bobillot ; traduction ; photogra¬phies de Marc Trivier) ; — PoèmeShow — textes de scènes + CD, Les Contemporains fa¬voris (2000 : avec J.-P. Bobillot ; textes de scènes + cahier photographique) ; — Suite en sept sales petits secrets, L’Atelier de l’agneau (2001) ; — Érotismées, L’Atelier de l’A¬gneau (mars 2006) ; — Poème du Petit Poucet, Trouvères&compagnie (mai 2007) — Peau d’âne, poème expansé, Trouvères&compagnie (mai 2008) — Mettre des mots sur ça, L’âne qui butine (juin 2008) — Poèmes expansés,…, Voix éditions (mars2010) — Barbe bleue, poème expansé, Trouvères&compagnie (Trouvères&compagnie, mai 2010) — Erotismées 2, à paraître Atelier de l’agneau

S._Neve.JPG Photo : Michel Céoara

Lectures dans le Jarnisy, du 17 au 19 avril

jeudi 17 avril

Salle Polyvalente d’Affleville

rue des écoles, 54800 Affléville

20h30 / Lecture-rencontre avec Rémi Checchetto

suivie d’une dégustation d’un vin de la région d’origine de l’auteur, la Lorraine

Rémi Checchetto passe le plus clair de son temps à noircir des feuilles en espérant que parfois cela allume la lumière ici et là. En ce moment quand il ne fait pas cela, il fait des soupes qui sont des manières de textes où les mots sont tout mixés et mélangés.

Vendredi 18 avril

Salle René Bertin de Ville-sur-Yron

54800 Ville-sur-Yron

20h30 / Lecture-rencontre avec Christophe Manon suivie d’une dégustation d’un vin de la région d’origine de l’auteur, le Bordelais

Ce qui renverse, et redresse, mais redresse efflanqué, vaillant fébrile, dans les textes de Christophe Manon, ce qui s’attaque et vous tranche en deux puis vous berce, ce qui guerroie puis pleure puis rit, puis surtout les trois ensemble ; ce qui vous coupe la chique sans pacotille, (...) la poésie et son histoire derrière (et sues), la révolution devant, un possible espoir-de. (Guénaël Boutouillet)

samedi 19 avriL

Maison d’Elsa de Jarny

16a avenue Patton, 54800 Jarny

14h / Médiathèque

Spectacle Poétique de David Dumortier : Music Hall (jeune public)

à travers des devinettes poétiques, tours de magie, boîte à tiroirs et autres instruments étranges, D. Dumortier emmène les enfants dans la magie de ses mots.

20h30 / Théâtre

Lecture performée de Patrick Dubost et Armand le Poète suivie d’une dégustation d’un vin de la région d’origine de l’auteur, le Beaujolais

Patrick Dubost, accompagné de son alter ego Armand le Poète, intervient depuis de nombreuses années en «lectures / performances», donnant à entendre ses textes au travers de sa voix, ses gestes, son énergie et l’exploration des diverses possibilités techniques de travail du son. Cela donne alors des récitals de parole et de rythme entre drôlerie, questionnements métaphysiques et tendre regard sur le monde. 

Cie du Jarnisy

16 Avenue du Général Patton, B.p. 48 - 54802 Jarny cedex 02

Tel : 03.82.33.28.67 / www.jarnisy.com 

mercredi 2 avril 2014

Entre(deux)tiens avec Sébastien Lespinasse

Lisez-vous ? Que lisez-vous ? Quels auteurs ont marqué et marquent votre travail ?

Merci d’abord de me donner un espace où pouvoir essayer de nommer un peu ce qui me traverse... Je lis énormément. C’est un besoin vital. Lire me donne de l’oxygène, multiplie mes perceptions et mes sensations. C’est aussi un énorme plaisir, une manière de faire de profonds «voyages immobiles». Souvent mes lectures sont orientées en fonction de «problèmes» qui me touchent en profondeur. Depuis quelques mois, je lis beaucoup de livres qui abordent le rapport de l’homme à l’animal. Il me semble qu’il y a là un lien fondamental qu’i faut comprendre. Prendre la véritable mesure de cette question pourrait nous entraîner à redéfinir ce que c’est que d’être un homme, que de vivre en société, que d’avoir/être un corps... «L’animal que donc je suis» de Derrida, «Le versan animal» de Jean Christophe Bailly, les théories de Jacob Von Uexküll exposées dans «Mondes animaux et monde animaux» me touchent profondément. Il est très difficile de nommer ici tous les auteurs qui ont marqué ma démarche artistique, d’autant plus que je me nourris beaucoup de musique et des arts «expérimentaux» en général. Pour citer quelques noms, pardonnez le caractère hétéroclite & désordonné, ''Tristan Tzara (Les Sept Manifestes Dada en particulier), John Cage (Silence), Francis Ponge (perception essentielle de la poésie comme «ce qui rend concret le langage»), Ghérasim Luca, Gertrude Stein, Christophe Tarkos, Serge Pey, Héraclite, Spinoza (oui, cet amour de la philosophie...!), E.E Cummings, Allan Kaprow''... Mais il faudrait aussi citer des grands performeurs comme Barolomé Ferrando, Boris Niesloni, Li Ping Ting qui ont ouvert des grands espaces en moi.. Choisir, c’est nécessairement être injuste... Pardon aux innombrables que j’oublie...

Que pensez-vous des travaux actuels de poésies ?

Il y a toutes sortes de rapports au monde, au langage, au sens et au non-sens. C’est très bien. Que tout cela prolifère !

Que pensez-vous de l’état actuel du champ de la poésie (revuiste, éditorial, diffusion...) ?

J’ai du mal à me prononcer sur le terrain de l’édition que je commence à découvrir réellement. Il y a des personnes magnifiques sans lesquelles la poésie ne pourrait pas vivre. On n’écrit jamais seul. On écrit dans un ensemble. La poésie n’a pas beaucoup de place dans la société. Pourtant elle peut produire des grands chocs, des révélations pour certains d’entre nous. Il faut continuer le combat, inventer de nouveaux partages du sensible. J’ai beaucoup d’admiration pour tous ceux qui se dévouent à cette activité si peu lucrative d’essayer de faire surgir, enfin...!, un peu de réel dans le corps social.

Quels sont les thèmes principaux qui vous semblent traverser votre œuvre ?

Plus que des «thèmes», ce qui m’importe, c’est de faire du langage une expérience, un champ d’intensités, c’est de mettre en place une sorte «d’intimité extérieure commune», c’est d’ouvrir des brèches dans le tissu des représentations toutes faites pour j’ouïr. Explorer comment les mots nous traversent, nous remplissent, nous vident, nous font vivre et mourir.

Vous êtes considéré comme un poète sonore. Comment définiriez-vous un poète sonore ?

C’est une étiquette commode, historiquement construite (voir les débats Heidsieck, Chopin...) mais un peu ambiguë... Je préfère me qualifier de «poète pneumatique» parce que «pneuma» veut dire à la fois «souffle» et «esprit» en grec et c’est un adjectif rigolo, qui produit une petite tension efficace avec le grand mot de «poésie» (poieisis = fabriquer, construire). Tenter de façonner son souffle en même temps que son esprit, ça me paraît être un bon programme, une définition à laquelle je peux souscrire. Devenir sujet de sa langue.

Comment entrevoyez-vous la publication papier de ces textes ? Vous venez de publier un récit (Fougax et Barrineuf vont en bateau, aux éditions Gros Textes). Quels sont les liens, les relations entre ces modes d’écritures différents ?

Question délicate pour moi. La scène est une forme d’écriture complète, qui ne manque de rien et qui est sans doute mon moyen d’expression privilégié. Je peux y expérimenter des modes de liaisons fondamentales entre l’âme et le corps... Mais je ne veux absolument rien me refuser. Laisser le désir me prendre, force qui va, qui me porte, m’emporte.

L’écriture de Fougax et Barrineuf a été une aventure avec le langage, avec ma propre vie. Ce n’est pas si loin que cela de mes poèmes les plus expérimentaux. La page est aussi une sorte de scène. Il ne faut pas se fier aux apparences. C’est un travail très important pour moi, il m’a permis parfois de ressentir plus profondément le passage de ma propre vie. Et j’ai beaucoup aimé partager cette aventure avec Yves Artufel qui dirige avec humanité et passion les éditions Gros Textes. Et comme le dit si justement Robert Filliou : «L’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art». Pas de définition plus belle pour moi.

S.LESPINASSE_POEMA.jpg

photographie : Emilie Salquèbre
Un entretien réalisé par Chloé Le Bris dans le cadre de POEMA, festival.

Entre(deux)tiens avec Charles Pennequin

Lisez-vous ? Que lisez-vous ? Quels auteurs ont marqué et marquent votre travail ?
''Je lis des livres de vulgarisation scientifique sur les trous noirs, la physique quantique, je discute avec des scientifiques du CNES au sujet de l’exo-biologie, je lis également Charles Péguy, car je viens d’écrire des textes sur lui, dont le début paraîtra bientôt dans la revue Europe pour le centenaire de sa mort. Je lis également Bukowski, Lévi-Strauss, Thomas Bernhard, Lacan (ce sont mes lectures du moment). Les auteurs qui ont marqué mon travail à différends moments de mon existence, sont Christian Prigent, Samuel Beckett, Charles Péguy, Christophe Tarkos, Gil J Wolman, Nijinski, Maurice Roche, Thomas Bernhard, Gustave Flaubert, Nietzsche.'' 

Que pensez-vous des travaux actuels de poésies ?
''Je pense qu’il y a beaucoup de jeunes qui écrivent, font des revues, s’agitent dans tous les sens, en bien, en mal, en je ne sais pas, en tout cas quelques-uns font des choses et se passent bien des éditeurs, de la grosse masse tremblante des éditeurs qui a décidé de renoncer définitivement à la nouveauté.''

 Que pensez-vous de l’état actuel du champ de la poésie (revuiste, éditorial, diffusion...) ?
''Il va bien et il va toujours mal, c’est toujours la crise de la poésie, la crise du vers, la crise de la crise de la forme, des chapelles, des groupuscules, des moi-je. Tout va bien.''

 Quels sont les thèmes principaux qui vous semblent traverser votre œuvre ?
''La vie, la mort, l’existence en somme, la révolte, l’amour, le soi, les souvenirs de l’enfance.''

Votre travail est-il scénique ou fait pour le livre ?
''A votre avis ? Vous allez le voir. Et l’entendre. Et cependant il existe aussi bien en livre, en livre performance, comme dans Comprendre la vie, ou en livre Pamplet où il y a une réflexion qui parcourt le livre, en tout cas le livre est très lisible, il faut juste se dire qu’on n’a jamais rien lu et qu’on reste ouvert, qu’on est pleinement ouvert à l’autre et sa voix.'' 

 Pourquoi faites-vous des lectures / des lectures performées ?
''Pourquoi j’écris ? Bonne question. Pour moi la lecture est une écriture, je ne lis pas, j’écris un livre en direct, je livre une poésie action, je gesticule dans les mots, je fais sortir le poème par la bouche, je fais écouter des improvisations, je montre des films où je performe, tout comme dans mes livres mais là en chair et en os.''

  Qu’est-ce que l’Armée Noire ?
''C’est une aventure, une possibilité, une aire de penser et d’agir où il n’y a pas de public, où on ne passe pas chacun son tour pour livrer sa petite œuvre, où tout est bon au poème, les enfants de l’armée noire écrivent sur les murs, les carnavaleux font du tambour, les voitures ramassent nos poèmes et les conducteurs avalent nos saucisses, les parents des enfants font de la sérigraphie, les gens dans les bars rigolent, l’art est partout, l’art mais noir, la vie.''

Pennequin_POEMA

photographie : Emilie Salquèbre
Un entretien réalisé par Chloé Le Bris dans le cadre de POEMA, festival.

lundi 31 mars 2014

Un très beau festival

C'est sous le soleil, et malgré le décalage horaire, que s'est déroulé – ce dernier week-end de mars – le POEMA,festival.
Un grand moment, riche en rencontres et en partages, et avec un public qui a su être au rendez-vous. L'occasion de constater que, oui, la poésie est possible en Lorraine, que de nombreuses personnes se battent encore pour l'écrire, l'écouter, la lire, la publier et la diffuser. Et que tout cela continuera.
Entre lectures, performances, tables rondes et apéritifs, l'ambiance a été chaleureuse et militante, toujours imprégnée des voix de celles et ceux qui ont su nous faire rire, nous mettre en garde, nous toucher. Merci à elles.

Merci à Dominique Maurizi, Marie Huot,
Merci à Charles Pennequin,
Merci à Sébastien Lespinasse, Anne Kawala, Franck Smith, Christian Prigent, Vanda Benes, Sebastian Dicenaire
Merci à Lucien Suel, Bernard Noël, Cécile Mainardi
Merci à celles et ceux qui ont animé les débats : Yannick Hoffert, Florence Fix, Marie-Noëlle Brun, Estelle Charles, Aurore Gruel, Fred Parison, Valérie Susset, Claude Ber, Jean-Pierre Bobillot, Christian Prigent, Anne Cousseau, Magali Brazil, Yves Di Manno, Frédéric Jaffrennou, Jean-François Manier,
Merci aux artistes qui ont réalisé les commandes POEMA,
Merci aux libraires, éditeurs nationaux, éditeurs et auteurs de la région, venus montrer leurs travaux,
Merci à celles et ceux qui ont organisé ce festival : La compagnie l'Escalier, la Compagnie du Jarnisy, La compagnie Vents d'Est,
Merci à celles et ceux qui font vivre la poésie : VOUS

POEMA, festival est terminé, mais POEMA continue jusqu'en juillet.
Prochain rendez-vous le 11 avril à la Médiathèque de Florange, à 18h, pour une lecture de Sylvie Nève !

jeudi 27 mars 2014

Quel MoTment !

Samedi 22 mars a eu lieu la soirée poétique ouverte au CCAN (Centre Culturel Autogéré de Nancy) organisée par le collectif Le MoTment, en partenariat avec POEMA.
Une soirée libre et ouverte, à l'image du Collectif Le MoTment, dont les rendez-vous littéraire en ce même lieu sont à découvrir. Une belle soirée donc où se sont croisés récits, poésies, notes, bières, performances, lectures, mais aussi jeux d'écritures, des mots, des mots, des mots...
Autour des lectures de Patrice Maltaverne, invité spécial, se sont enchainés les textes tous d'une qualité littéraire indéniable.

Le MoTment_Images

Le prochain rendez-vous à Nancy avec POEMA aura lieu jeudi 27 mars à la librairie L'Autre Rive à 18h30.

samedi 22 mars 2014

Les Chevals morts d'Antoine Mouton

Vendredi 21 mars, au Musée de Liffol-le-Grand, en plein territoire Leuque donc,
Antoine Mouton nous a proposé une très belle lecture de
« Les chevals morts » texte publié en 2013 aux éditions les Effarées.

Une très belle lecture et glissement du je au tu, par les corps, par les chemins, les chevals, la séparation, la solitude, la tristesse, l'amour et parfois pas. Et parfois tout ce qui se sépare « comme les jambes des chevals morts », et parfois « le foin qu'on fait entre leurs dents de nos erreurs », et parfois la tristesse c'est-à-dire le paysage presque.

AMouton.jpg

jeudi 20 mars 2014

Soirée poétique ouverte, samedi 22 mars

Samedi 22 mars
à 20h30
au CCAN - Centre Culturel Autogéré de Nancy (69 rue de Mon désert)

Soirée Scène poétique ouverte
avec la présence de Patrice Maltaverne - poète, revuiste et éditeur


Une soirée organisée par le Collectif le MoTment dans le cadre de POEMA - événement autour des écritures poétiques contemporaines

Venez nombreux !

LeMoTment.jpg

mardi 18 mars 2014

Une semaine de poésies en territoires

Après Edith Azam et Rémy Checchetto dans le POEMABUS,
cette semaine de rencontres avec la poésie en territoires s'est close avec Lucien Suel, vendredi 14 mars, dans la Maison de Jeanne d'Arc (Centre d'Etudes Johannique) à Domrémy-la-Pucelle.
Lucien SUEL nous y a fait entendre les voix de Fleury-Joseph Crépin, Augustin Lesage, Patti Smith et découvrir ses chemins, ses terrains et ses terroirs d'écritures.

Encore une belle rencontre à hauteur d'hommes.

Lucien SUEL


Deuxième action en parteariat avec le Réseau Lectures de la Communauté de Communes du bassin de Neufchâteau : vendredi 21 mars prochain, à 18h
lecture-rencontre avec Antoine Mouton
au Musée de Liffol-le-Grand

à ne pas rater

lundi 17 mars 2014

Rencontre avec Antoine Mouton, vendredi 21 mars

Vendredi 21 mars, rencontre avec Antoine Mouton

POEMA vous invite, à 18h, à une Lecture-rencontre avec Antoine Mouton, au musée de Liffol-le-Grand.

L’écriture d’Antoine Mouton, aussi haletante que sonnante, nous donne à entendre un récit qui trébuche et traque les dissonances du langage et de l’existence. C’est bien là que se loge une possibilité pour la langue : dans les erreurs et les méprises, il y a de multiples récits...

portrait.jpg Photographie de Michel Durigneux

Antoine Mouton est né en 1981 d'une mère institutrice et d'un père forgeron. Au nord tes parents, son premier livre, est sorti en 2004 aux éditions La Dragonne. Ont suivi, chez le même éditeur, Berthe pour la nuit (2008) et Où vont ceux qui s'en vont? (2011), puis Les Chevals morts (2013) aux éditions Les Effarées. L'auteur vit et travaille à Paris. L’ écriture d’Antoine Mouton, aussi haletante que sonnante, nous donne à entendre un récit qui trébuche et traque les dissonances du langage et de l’existence. c'est bien là que se loge une possibilité pour la langue : dans les erreurs et les méprises, il y a de multiples récits.

Rendez-vous le 21 mars à 18h00 : Musée de Liffol-le-Grand 3 route de Joinville, 88350 Liffol-le-Grand / 03.29.94.08.77

Entrée libre

jeudi 13 mars 2014

Retour sur le POEMABUS, les 11 et 12 mars

Par ces superbes journées des 11 et 12 mars, Edith Azam et Rémi Checchetto ont embarqué à bord du POEMABUS. L'occasion, par ce beau soleil, de donner quelques lectures en extérieur et dans les villages lorrains de Diarville, Vézelise, Pulligny et Xiocourt. La preuve en photos :

1780017_216323311898403_1828044254_o.jpg

1801243_217092061821528_1444883508_o.jpg

1614313_217090501821684_1842724902_o.jpg

1799032_216323385231729_734450800_o.jpg

lundi 10 mars 2014

POEMABUS, les 11 et 12 mars

1970372_748144711870276_387104753_n.png

lundi 3 mars 2014

Un mois de mars riche en événements

Samedi 8 mars, rencontre avec Patrick Dubost et Valérie Rouzeau

15h / Lecture-rencontre avec Patrick Dubost et Valérie Rouzeau

17h30 / Vernissage de l’exposition Armand le Poète

Patrick Dubost a publié en poésie (parfois sous le nom de son alter ego : Armand Le Poête) une vingtaine de livres qui, tout en jouant dans les yeux, demandent à être lus à voix haute. Ce travail sur l’oralité l’a conduit vers la performance, mais aussi aux rencontres avec le théâtre, la marionnette, ou les univers musicaux.

La poésie de Valérie Rouzeau s’inscrit dans le présent le plus présent, dans le quotidien le plus quotidien, composant des textes qui sont des instantanés de trajets, de rendez-vous…, et qui, en tant qu’instantanés, se veulent le plus justement possible proches de ce dont ils parlent et qui traduisent le rythme du regard, de la conscience, du retour de la conscience sur elle-même, autant que la marche du temps en avant. (M. Gosztola)

A NOTER EGALEMENT :

Du 4 au 30 mars :

Exposition Armand le Poète

Le très populaire et très désarmant Armand le Poète, héritier dysorthographique de Prévert et de Queneau, a publié déjà une dizaine de recueils principalement inspirés par la quête naïve de l’Amour. Selon son biographe on apprend “qu’il regarde souvent la télé, qu’il aime le foot, qu’il est sans travail et qu’il a vécu quelques années avec Violette, dont on ne sait rien sinon qu’ils sont aujourd’hui séparés”.

« Ma démarche esthétique : je fabrique des oeuvres en séries _ dans chaque série on retrouve les poêmes de la série précédente (plus des nouveaux...) _ un poême porte toujours le même numéro dans toutes les séries _ j’aime bien les séries parce que sa permêt les collections (comme quand j’étais petit, avec les timbres) _ chaque série sera conclue par une oeuvre nommée “bouquet final” _ le bouquet final contient tous les poêmes de la série _ tout en étant en “cohérence plastic” avec la série _ je travaille souvent en colaboration avec d’autres artistes _ mais aussi souvent je travaille seul _ je fais des fautes d’orthographe _ je n’ose pas corrgé les poêmes anciens quand ils avaient des fautes d’orthographes _ »(Armand )

ENTREE LIBRE

Bibliothèque Multimédia Intercommunale d’Epinal 48 rue Saint-Michel, 88025 Épinal tél : 03.29.39.98.20 / www.bmi-epinalgolbey.fr

Les 11 et 12 mars, POEMABUS

Mardi 11 mars sur le territoire de Terres de Lorraine

POEMABUS avec Edith Azam

Edith Azam aujourd’hui déménage. Elle a mis sa vie en carton dans des petites boîtes, a cassé trois assiettes, déchiré huit dessins, pour les objets fragiles, elle a juste emballé sa tête. C’est pas plus mal ainsi. Ensuite elle a fait une soupe de butternut, a eu le malheur de la faire refroidir sur le balcon, ce soir, dans le potage surnagent trois limaces. Pas de quoi s’affoler, elle les mangera cuites.Voilà. (E. Azam)

Mercredi 12 mars sur le territoire de Terres de Lorraine

POEMABUS avec Rémi Checchetto

Il / mâche les mots jubilation trouvailles. Je / suis le verbe musclé. Il / fait des performances de ses textes. Je / secoue le monde. Il / allitère anaphore rythme pulse. Je / comme libre est la bouche libre est la langue en son palais (S.G.Lucas)

Vendredi 14 mars, rencontre avec Lucien Suel

18h / Lecture-rencontre avec Lucien Suel

« Poète ordinaire », Lucien Suel présentera une publication orale, la version vivante sonore et rythmée d’une poésie brute où se côtoient vie, mort, boue, étoiles, humour, douleur et résistance. Une vision de l’individu brillant magnifiquement dans le noir.

Centre d’interprétation johannique rue de la Basilique, 88630 Domrémy-la-Pucelle / 03.29.94.08.77

Du 17 au 21 mars, lectures de Hervé Lang

communauté de communes du Jarnisy, dans le cadre du Printemps des Poètes

Lectures par Hervé Lang des textes d’auteurs associés à POEMA sur une dizaine de lignes de bus de ramassage scolaire du territoire touchant près de 300 collégiens

Du 17 mars au 26 avril, Exposition André S. Labarthe, Patrick Messina / 20 ans

vendredi 21 mars

19h / Vernissage de l’exposition

20h45 / Projection du film Artaud cité / Atrocités (réalisation : André S. Labarthe)

CCAM - scène nationale de Vandoeuvre rue de Parme, 54500 Vandoeuvre-lès-Nancy tél : 03.83.56.15.00 / site : www.centremalraux.com

Vendredi 21 mars, rencontre avec Antoine Mouton

18h / Lecture-rencontre avec Antoine Mouton

L’ écriture d’Antoine Mouton, aussi haletante que sonnante, nous donne à entendre un récit qui trébuche et traque les dissonances du langage et de l’existence. C’est bien là que se loge une possibilité pour la langue : dans les erreurs et les méprises, il y a de multiples récits...

Musée de Liffol-le-Grand 3 route de Joinville, 88350 Liffol-le-Grand / 03.29.94.08.77

Samedi 22 mars, scène poétique ouverte

20h30 / Scène poétique ouverte

Collectif le Mot Ment CCAN, 69 rue de Mon Désert, 54000 Nancy

Mardi 25 mars, spectacle de Poésie-Slam

20h30 / Spectacle de Poésie-Slam : nu

production : compagnie Générale d’Imaginaire

nu, ou «nous» en phonétique, est une performance scénique dans le langage et la musique. La poésie de Thomas Suel «nous» déshabille, sondant ce qui fonde notre humanité et unissant nos solitudes. Au Fender Rhodes, Jérémie Ternoy, et à la trompette, Christian Pruvost, nous prennent aux tripes. Ils plongent nos corps d’auditeur dans un espace sonore immersif et puissant. nu est un poème-concert à ressentir intensément, dont on sort convaincu que «je» et «nous» peuvent vivre ensemble...

Trait d’union 1 rue Regnault, 88300 Neufchâteau 03.29.94.99.50

POEMA festival, du 27 au 30 mars

POEMA, festival réunit comme partenaires : le CCAM - Scène Nationale de Vandoeuvre-lès-Nancy, l’Université de Lorraine et la librairie L’Autre Rive à Nancy. Un premier rendez-vous, le jeudi 27 mars à 18h30 à la librairie l’Autre rive à Nancy, puis un passage à l’Université de Lorraine le vendredi 28 à 14h30 pour assister à la première table ronde, et nous nous retrouverons tous au CCAM, jusqu’au dimanche soir, pour un week-end festival que nous souhaitons dense et chaleureux.

Jeudi 27 mars :

Librairie L’Autre Rive, Nancy

18h30 / Lecture de Dominique Maurizi et de Marie Huot à l’invitation des éditions Isolato

Vendredi 28 mars :

Faculté de lettres de Nancy

14h30 / Table ronde "Existe-t-il une poésie de plateau ?", organisée en partenariat avec l’Université de Lorraine. Il semble acquis, pour le monde du théâtre contemporain et de la presse culturelle, qu’il existe une catégorie de spectacles que l’on peut qualifier de « poétiques ». Qu’est-ce au juste que ce « poétique » ? Un raccourci commode ? Une véritable catégorie esthétique ? La manifestation d’un usage particulier des signes scéniques, que l’on pourrait nommer « poésie de plateau » ?

Animée par : Yannick Hoffert et Florence Fix Intervenants : Marie-Noëlle Brun - metteur en scène..., Estelle Charles - metteur en scène, Aurore Gruel - danseuse et chorégraphe, Fred Parison - plasticien et scénographe, Valérie Suss et, journaliste

CCAM - scène nationale de Vandoeuvre-lès-Nancy 19h / Lecture de Charles Pennequin

20h30 / Fo Biné de Jean Dubuffet compagnie Le Théâtre 27

Samedi 29 mars :

11h / Lecture de Sébastien Lespinasse suivie d’un apéro

14h - 16h / Table ronde "Poésie en questions"

Cette rencontre vise à déchiffrer le paysage de la poésie contemporaine, à ouvrir des pistes et tracer des lignes d’horizons propres à témoigner de l’éclectisme des pratiques et des formes poétiques actuelles.

Animée par : Frank Smith, écrivain et producteur d’émissions radiophoniques

Intervenants : Claude Ber, poète et dramaturge Jean-Pierre Bobillot, poète et maître de conférences à l’Université de Grenoble Christian Prigent, poète, romancier et critique littéraire

16h30 / Lecture de Anne Kawala suivie de la commande POEMA à Aurore Gruel, Amandine Truffy et Emilie Weber

18h30 / Lecture de Frank Smith

20h30 / Lecture à deux voix de Christian Prigent et Vanda Benes suivie de la commande POEMA à Loris Binot et Denis Jousselin

22h30 / Lecture-performance de Sebastian Dicenaire

Dimanche 30 mars :

11h / Lecture performée de Lucien Suel et lecture de Bernard Noël, suivies d’un apéro

14h - 16h / Table ronde "Diffuser la poésie aujourd’hui"

De l’édition traditionnelle à la publication en revue, de la médiation à l’événement culturel, de la poésie écrite à la poésie performée, quelles sont aujourd’hui les voies offertes à la poésie pour exister, accéder à la visibilité et aller à la rencontre du public ?

Animée par : Anne Cousseau, maître de conférences à l’Université de Lorraine

Intervenants : Magali Brazil, directrice de la Maison de la Poésie de Nantes Yves di Manno, poète et directeur de la collection Poésie/Flammarion Frédéric Jaffrennou, éditeur (éditions Isolato) et libraire Jean-François mani er, éditeur (Cheyne éditeur), ainsi qu’un représentant du C.N.L. (Centre National du Livre)

17h / Lecture de Cécile Mainardi suivie de la commande POEMA à Jean-Philippe Gross , Romain Henry et Lætitia Pitz

Entrée libre pour la librairie L'Autre Rive

Du 28 au 30 mars au CCAM : pass week-end 3 jours : 30€ tarif plein / 20€ tarif réduit ou, chaque jour, entrée payante à partir de 16h30 / de 4 à 13€

CCAM, Rue de Parme, 54500 Vandoeuvre

Du 29 mars au 31 mai 2014 Exposition Cheyne éditeur, d’encre et de lumière

Samedi 29 mars

16h / Vernissage de l’exposition

17h / Lectures de Jean-François Manier

Au travers de lectures de textes publiés chez Cheyne éditeur, Jean-François Manier nous invite à parcourir son expérience de plus de trente ans d’édition.

Château de Marbeaumont 74 rue de Saint-Mihiel, 55 000 Bar-Le-Duc / tél : 03.29.79.09.38

mercredi 26 février 2014

Festival POEMA 27-30 mars 2014

POEMA, festival réunit comme partenaires : le CCAM - Scène Nationale de Vandoeuvre-lès-Nancy, l’Université de Lorraine et la librairie L’Autre Rive à Nancy. Un premier rendez-vous, le jeudi 27 mars à 18h30 à la librairie l’Autre rive à Nancy, puis un passage à l’Université de Lorraine le vendredi 28 à 14h30 pour assister à la première table ronde, et nous nous retrouverons tous au CCAM, jusqu’au dimanche soir, pour un week-end festival que nous souhaitons dense et chaleureux.

Jeudi 27 mars :

Librairie L’Autre Rive, Nancy

18h30 / Lecture de Dominique Maurizi et de Marie Huot à l’invitation des éditions Isolato

Vendredi 28 mars :

Faculté de lettres de Nancy

14h30 / Table ronde "Existe-t-il une poésie de plateau ?", organisée en partenariat avec l’Université de Lorraine. Il semble acquis, pour le monde du théâtre contemporain et de la presse culturelle, qu’il existe une catégorie de spectacles que l’on peut qualifier de « poétiques ». Qu’est-ce au juste que ce « poétique » ? Un raccourci commode ? Une véritable catégorie esthétique ? La manifestation d’un usage particulier des signes scéniques, que l’on pourrait nommer « poésie de plateau » ?

Animée par : Yannick Hoffert et Florence Fix Intervenants : Marie-Noëlle Brun - metteur en scène..., Estelle Charles - metteur en scène, Aurore Gruel - danseuse et chorégraphe, Fred Parison - plasticien et scénographe, Valérie Suss et, journaliste

CCAM - sc ène nationale de Vandoeuvre-lès-Nancy 19h / Lecture de Charles Pennequin

20h30 / Fo Biné de Jean Dubuffet compagnie Le Théâtre 27

Samedi 29 mars :

11h / Lecture de Sébastien Lespinasse suivie d’un apéro

14h - 16h / Table ronde "Poésie en questions"

Cette rencontre vise à déchiffrer le paysage de la poésie contemporaine, à ouvrir des pistes et tracer des lignes d’horizons propres à témoigner de l’éclectisme des pratiques et des formes poétiques actuelles.

Animée par : Frank Smith, écrivain et producteur d’émissions radiophoniques

Intervenants : Claude Ber, poète et dramaturge Jean-Pierre Bobillot, poète et maître de conférences à l’Université de Grenoble Christian Prigent, poète, romancier et critique littéraire

16h30 / Lecture de Anne Kawala suivie de la commande POEMA à Aurore Gruel, Amandine Truffy et Emilie Weber

18h30 / Lecture de Frank Smith

20h30 / Lecture à deux voix de Christian Prigent et Vanda Benes suivie de la commande POEMA à Loris Binot et Denis Jousselin

22h30 / Lecture-performance de Sebastian Dicenaire

Dimanche 30 mars :

11h / Lecture performée de Lucien Suel et lecture de Bernard Noël, suivies d’un apéro

14h - 16h / Table ronde "Diffuser la poésie aujourd’hui"

De l’édition traditionnelle à la publication en revue, de la médiation à l’événement culturel, de la poésie écrite à la poésie performée, quelles sont aujourd’hui les voies offertes à la poésie pour exister, accéder à la visibilité et aller à la rencontre du public ?

Animée par : Anne Cousseau, maître de conférences à l’Université de Lorraine

Intervenants : Magali Brazil, directrice de la Maison de la Poésie de Nantes Yves di Manno, poète et directeur de la collection Poésie/Flammarion Frédéric Jaffrennou, éditeur (éditions Isolato) et libraire Jean-François mani er, éditeur (Cheyne éditeur), ainsi qu’un représentant du C.N.L. (Centre National du Livre)

17h / Lecture de Cécile Mainardi suivie de la commande POEMA à Jean-Philippe Gross , Romain Henry et Lætitia Pitz

Entrée libre pour la librairie L'Autre Rive

Du 28 au 30 mars au CCAM : pass week-end 3 jours : 30€ tarif plein / 20€ tarif réduit ou, chaque jour, entrée payante à partir de 16h30 / de 4 à 13€

CCAM, Rue de Parme, 54500 Vandoeuvre

mardi 18 février 2014

Conférence "Poésie, seconde moitié du XXème siècle", le 25 février 2014 au CCAM

20h30 / Conférence Poésie, seconde moitié du XXième siècle

Retrouvez ici deux comptes-rendus de cette conférence :__
CONFERENCE_25FEVRIER2014

Intervenant : Benoit Conort, Professeur de littérature française à l'Université de Rennes 2

Depuis la seconde guerre mondiale, la poésie française n'a cessé de se métamorphoser, du lettrisme au nouveau lyrisme. Elle a multiplié ses formes (voire ses "formalismes"), multiplié ses manifestations (de la lecture traditionnelle aux performances "spectaculaires"), multiplié ses supports (du papier à l'internet). Il s'agira donc d'essayer de présenter la poésie contemporaine dans la multiplicité de ses modes d'être qui témoigne de son immense richesse, en dépit de son absence du cirque "médiatique".

Textes de Henri Michaux lecture par Jean-Marc Bourg

CCAM Rue de Parme 54500 Vandœuvre-Lès-Nancy ccam@centremalraux.com

Entrée libre

Benoît Conort 

est poète et universitaire ; il a publié plusieurs livres dont, Pour une île à venir, (éd Gallimard, Prix Fénéon), Au-delà des cercles (éd Gallimard, Prix Tzara), Main de Nuit (éd Champ Vallon, prix Mallarmé), Ecrire dans le Noir (éd Champ Vallon), Pierre Jean Jouve : écrire la mort (éd du Septentrion). Il est vice-président de la Maison des écrivains et de la littérature (MEL). Ancien élève de l’ENS de Saint-Cloud, il a enseigné successivement à l’Université de Kelaniya (Sri Lanka), Marie Curie sklodowska (Pologne), Porto (Portugal) et Paris-Ouest Nanterre-La Défense. Il est, depuis 2010, professeur de littérature française à l’Université de Rennes 2. Ses recherches portent plus spécialement sur les formes et l’écriture de la mort et du deuil dans la poésie française des XXième et XXIième siècles.

ConortB.jpeg

Jean-Marc Bourg

A dirigé (ou co-) deux compagnies théâtrales (1985-2007). A conçu et réalisé plusieurs manifestations (ou festivals) de théâtre et d'écriture. A créé un lieu de résidences d'écriture (2002-2005). A collaboré avec un nombre indéterminé d'écrivain (1994-2010). Leur a passé un nombre tout aussi indéterminé de commandes, mais supérieur à 50. A mis en scène 30 spectacles (environ). A été comédien dans 37 pièces, mises en scène par 20 metteurs en scène, dont lui-même. A réalisé plus de 200 lectures publiques. A donné en matière de pédagogie. Vit toujours, dans une ville du sud de la France. Privilégie désormais son travail de comédien. Continue de mettre en scène, parfois.

MGA_7113.jpg

dimanche 16 février 2014

POEMA, Poésie, Etc.

Poésie, Etc. : une soirée POEMA mijotée de longue date et proposée ce jeudi 13 février à la Kulturfabrik d'Esch-sur-Alzette.
En résonance avec la table ronde de la veille sur la traduction de la poésie, Poésie, Etc. tente l'alliage subtil entre la poésie, la musique et la vidéo. Un télescopage de langues : entre elles tout d'abord, mais aussi avec les sons, les corps, avec la machine et la lumière, avec l'image, – matières douces ou rêches, en crues ou en creux.

Le public (une soixantaine de personnes venues du Luxembourg, du Grand Est et au-delà) ressort conquis et transporté par ce voyage avec Edith Azam, Emilie Weber, Cosima Weiter, Fabienne Gay, Franck Cantereau, Helga M Novak.
La soirée se poursuivra ensuite autour de livres, de verres et d'échanges passionnés grâce à l'accueil convivial et chaleureux de l'équipe de la KUFA.

POESIE etc

- page 1 de 2