POEMA blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 13 février 2014

Une belle table ronde

Ce mercredi 12 février, à la Kulturfabrik d'Esch-sur-Alzette, une belle trentaine de personnes sont venues assister à la première table ronde de POEMA :
« La poésie est-elle traduisible ? ».

Réunis autour de Jean-René Lassalle, trois autres poètes et traducteurs, Michaël Glück, Lambert Schlechter et Paul Mathieu ont passionné leur auditoire.
Du pourquoi de la traduction de la poésie à son pour( )quoi, de son achoppement inévitable à cette trahison nécessaire, un débat pointu, néanmoins accessible et convivial, où le savoir des spécialistes s'est disputé leur grande humilité.
Messieurs, merci de vous mettre les mains dans le cambouis de la langue, de pouvoir ainsi les ressortir, nous les brandir en disant :
« Regardez, cela coule encore ! ».

Table-Ronde.jpg
Rendez-vous les 28, 29 et 30 mars pour les trois autres tables rondes de POEMA, lors du POEMA festival :
- Existe-t-il une poésie de plateau ? : le 28 mars à la Faculté de Lettres de Nancy
- Poésie en question et Diffuser la poésie aujourd'hui : respectivement, les 29 et 30 mars au CCAM de Vandœuvre-lès-Nancy

mardi 11 février 2014

LA LANGUE DANS LES CORDES / Jeudi 13 février

Langues_Cordes.jpg
La langue dans les cordes
voix et textes : Edith Azam
violon amplifié et pédales : Emilie Weber

Suite à une modification dans l'organisation de la soirée du jeudi 13 février, à la Kulturfabrik d'Esch-sur-Alzette, c'est Edith Azam et Emilie Weber qui ouvriront celle-ci, à 20h :
Edith Azam (publiée chez Al Dante, POL, l'Atelier de l'agneau, le Dernier Télégramme,...) pratique la lecture performée : une lecture-flux, rythmique et syncopée dont le public ne ressort jamais indemne. Emilie Weber, fondatrice du projet multiforme Filamotsa, expérimente et approfondit depuis dix ans les variétés sonores du violon amplifié et ses pédales d'effets.
Leur rencontre sera une première... explosive.

La suite de la soirée demeure inchangée :
Cosima Weiter en lecture sonore
puis « l'inhabitée » travail de voix, violoncelle et vidéeo sur des textes de Helga M. Novak.

LA POESIE EST-ELLE TRADUISIBLE ? mercredi 12 février à la Kultufabrik

La première table ronde de POEMA aura lieu à la Kultufabrik de Esch-sur-Alzette (Luxembourg) mercredi 12 février à 20h. Elle est organisée en partenariat avec la revue Transkrit et le Printemps des Poètes du Luxembourg.

La poésie est-elle traduisible ? Paroles et regards croisés sur les enjeux et les problématiques de la traduction de la poésie contemporaine.

Animée par : Jean-René Lassalle, poète, traducteur et enseignant
Intervenants :
Michaël Glück, écrivain, poète, dramaturge et traducteur
Paul Mathieu, écrivain, poète et traducteur
Lambert Schlechter, écrivain, poète et traducteur

Trois autres tables rondes auront lieu en mars, lors du POEMA festival :
- Existe-t-il une poésie de plateau ? : le 28 mars à la Faculté de Lettres de Nancy
- Poésie en question et Diffuser la poésie aujourd'hui : respectivement, les 29 et 30 mars au CCAM de Vandœuvre-lès-Nancy

Une première étape dans cet itinéraire de réflexions poétiques à ne pas manquer.


samedi 8 février 2014

Les 12 et 13 février, à la Kulturfabrik, et le 25 février, au CCAM

Newsletter4.jpg

(cliquez sur l'image)

jeudi 6 février 2014

Une belle inauguration pour POEMA

Mercredi 15 janvier dernier, devant une centaine de personnes, avait lieu l'inauguration officielle de POEMA-événement autour des écritures poétiques contemporaines, au Centre Culturel André Malraux – scène nationale de Vandoeuvre. Etaient présents lors de cette soirée de nombreux partenaires du projet, autour de l'équipe de coordination de POEMA ( Sandrine Gironde - Cie L'escalier, Marie-Noëlle Brun - Cie Vent d'Est, Anne-Margrit Leclerc - Cie du Jarnisy), ainsi que M. MASSON, Conseiller Régional délégué à la Culture.

Autour d'un apéritif, les grandes lignes de POEMA ont été explicitées, notamment la volonté de créer un évènement culturel décentralisé, se déroulant sur tout le territoire lorrain, ce qui est aujourd'hui une première pour la région. Les trois coordinatrices ont notamment insisté sur la volonté de POEMA de créer la rencontre entre la poésie contemporaine et le public, afin d'en finir avec l'image élitiste du genre, et ce par le biais de lectures, de conférences, de performances, et d'évènement plus singuliers comme, par exemple, des rencontres alliant gastronomie et poésie, ou bien la mise en place du Poemabus, qui sillonnera les routes de Meuse avec à son bord des poètes comme Rémi Chechetto ou Edith Azam.

En finir donc avec l'idée que la poésie est réservée à un petit nombre d'initiés – idée qui prédomine encore très largement en France, comme l'a rappelé Sandrine Gironde – et présenter au public un art certes littéraire, mais également vivant, à la fois ludique et politique, encore et toujours lié à l'oralité et au corps. C'est ce qui a été rappelé, tout au long de cette inauguration, et approfondi, lors de la conférence d'Isabelle Krzywkowski, professeur de littérature comparée à l'Université Grenoble 3, sur "les avant-gardes ou l'irruption du corps", dans la poésie de la première moitié  du XXème siècle. L'occasion de rappeler que la poésie est historiquement un art vivant, moins lié à l'écrit qu'à l'oralité et au corps qui incarne cette oralité, dans un geste souvent politique et provocateur.
C'est toujours dans ce geste vivant et provocateur que, pour clore cette soirée, Hubertus Biermann a interprété l'immense Ursonate de Kurt Schwitters :

Ursonnate

Extrait de "ursonate", Kurt Schwitters, 1932

article écrit par Yannick Torlini

samedi 1 février 2014

Retour sur l'inauguration de POEMA, mercredi 15 janvier 2014

Hier au CCAM a eu lieu l’inauguration de POEMA.
Jamais entendu parler ?
Sandrine Gironde, dans son discours d’ouverture, définit l’événement comme «transfrontalier »   donnant ainsi une grande visibilité à la région Lorraine (les festivités s’étendent sur toute la Lorraine mais aussi au Luxembourg et à Paris). Elle ajoute que la construction d'un tel projet donne du sens à son métier, en tant qu'artiste et responsable artistique de compagnie. C’est un soutien à la poésie, qui souffre de non-médiatisation et de fréquentation trop souvent d'un public «d'initiés ». L’objectif aussi est d’aller vers les publics, sont cités l'exemple du Poema-bus, les lectures-dégustations … 
Après les remerciements à tous les partenaires pour leur écoute, leur présence et leur engagement, l’organisatrice a conclu son intervention par la lecture d'un extrait d'un texte de Bernard Noël publié dans La Place de L’autre :
« Faire acte de poésie, c'est aujourd'hui faire un acte de résistance à l'avilissement de l'intériorité par des stéréotypes qui, sous prétexte de démocratie, stérilisent l'émotion et l'imagination tout en privant de sens la pensée. ... La signification de la poésie est dans la qualité qu'elle rend alors au langage et, par lui, à la relation humaine. »
Marie-Noëlle Brun et Anne-Margrit Leclerc, les deux autres co-organisatrices ont ajouté que le but de POEMA est que le public soit témoin des mots poétiques, et cela dans nombreux lieux culturels ou non de la région. Bertrand Masson (élu et conseiller régional du conseil régional de Lorraine) a terminé le discours d’introduction en disant que POEMA est « une belle initiative qui va faire rayonner la Lorraine » et « c’est un programme fort car il faut faire connaitre la pratique de la poésie tout comme les différents acteurs du monde littéraire».

L’introduction par les organisateurs fut suivie d'un pot. Puis une lecture d’un poème de Kurt Schwitters par Hubertus Biermann (qui soit dit en passant valait le déplacement autant pour l’originalité que pour la performance). Ensuite, la conférence sur « les avants-gardes historiques et l’irruption du corps » assurée par Isabelle Krzywkowski et enfin la Ursonate de Kurt Schwitters par Hubertus Biermann.

Prochain rendez-vous les 12 et 13 février à la Kulturfabrik d'Esch (Luxembourg) et le 25 février 2014 au Centre Culturel André Malraux à Vandoeuvre !


article écrit par Chloé le Bris, étudiante de la Faculté de lettres

POEMA_EstRepu_15janvier2014.jpg (cliquez sur l'image)

Inaug_15.JPG

1606835_728056460545768_225306613_n.jpg

Inaug_16.JPG

Inaug_23.JPG

Pour les prochains rendez-vous (cliquez sur l'image) :

Newsletter4.jpg

Suivez-nous également sur facebook :

www.facebook.com/poema.lorraine

page 2 de 2 -