Hier au CCAM a eu lieu l’inauguration de POEMA.
Jamais entendu parler ?
Sandrine Gironde, dans son discours d’ouverture, définit l’événement comme «transfrontalier »   donnant ainsi une grande visibilité à la région Lorraine (les festivités s’étendent sur toute la Lorraine mais aussi au Luxembourg et à Paris). Elle ajoute que la construction d'un tel projet donne du sens à son métier, en tant qu'artiste et responsable artistique de compagnie. C’est un soutien à la poésie, qui souffre de non-médiatisation et de fréquentation trop souvent d'un public «d'initiés ». L’objectif aussi est d’aller vers les publics, sont cités l'exemple du Poema-bus, les lectures-dégustations … 
Après les remerciements à tous les partenaires pour leur écoute, leur présence et leur engagement, l’organisatrice a conclu son intervention par la lecture d'un extrait d'un texte de Bernard Noël publié dans La Place de L’autre :
« Faire acte de poésie, c'est aujourd'hui faire un acte de résistance à l'avilissement de l'intériorité par des stéréotypes qui, sous prétexte de démocratie, stérilisent l'émotion et l'imagination tout en privant de sens la pensée. ... La signification de la poésie est dans la qualité qu'elle rend alors au langage et, par lui, à la relation humaine. »
Marie-Noëlle Brun et Anne-Margrit Leclerc, les deux autres co-organisatrices ont ajouté que le but de POEMA est que le public soit témoin des mots poétiques, et cela dans nombreux lieux culturels ou non de la région. Bertrand Masson (élu et conseiller régional du conseil régional de Lorraine) a terminé le discours d’introduction en disant que POEMA est « une belle initiative qui va faire rayonner la Lorraine » et « c’est un programme fort car il faut faire connaitre la pratique de la poésie tout comme les différents acteurs du monde littéraire».

L’introduction par les organisateurs fut suivie d'un pot. Puis une lecture d’un poème de Kurt Schwitters par Hubertus Biermann (qui soit dit en passant valait le déplacement autant pour l’originalité que pour la performance). Ensuite, la conférence sur « les avants-gardes historiques et l’irruption du corps » assurée par Isabelle Krzywkowski et enfin la Ursonate de Kurt Schwitters par Hubertus Biermann.

Prochain rendez-vous les 12 et 13 février à la Kulturfabrik d'Esch (Luxembourg) et le 25 février 2014 au Centre Culturel André Malraux à Vandoeuvre !


article écrit par Chloé le Bris, étudiante de la Faculté de lettres

POEMA_EstRepu_15janvier2014.jpg (cliquez sur l'image)

Inaug_15.JPG

1606835_728056460545768_225306613_n.jpg

Inaug_16.JPG

Inaug_23.JPG

Pour les prochains rendez-vous (cliquez sur l'image) :

Newsletter4.jpg

Suivez-nous également sur facebook :

www.facebook.com/poema.lorraine