Ce mercredi 12 février, à la Kulturfabrik d'Esch-sur-Alzette, une belle trentaine de personnes sont venues assister à la première table ronde de POEMA :
« La poésie est-elle traduisible ? ».

Réunis autour de Jean-René Lassalle, trois autres poètes et traducteurs, Michaël Glück, Lambert Schlechter et Paul Mathieu ont passionné leur auditoire.
Du pourquoi de la traduction de la poésie à son pour( )quoi, de son achoppement inévitable à cette trahison nécessaire, un débat pointu, néanmoins accessible et convivial, où le savoir des spécialistes s'est disputé leur grande humilité.
Messieurs, merci de vous mettre les mains dans le cambouis de la langue, de pouvoir ainsi les ressortir, nous les brandir en disant :
« Regardez, cela coule encore ! ».

Table-Ronde.jpg
Rendez-vous les 28, 29 et 30 mars pour les trois autres tables rondes de POEMA, lors du POEMA festival :
- Existe-t-il une poésie de plateau ? : le 28 mars à la Faculté de Lettres de Nancy
- Poésie en question et Diffuser la poésie aujourd'hui : respectivement, les 29 et 30 mars au CCAM de Vandœuvre-lès-Nancy