Vendredi 21 mars, au Musée de Liffol-le-Grand, en plein territoire Leuque donc,
Antoine Mouton nous a proposé une très belle lecture de
« Les chevals morts » texte publié en 2013 aux éditions les Effarées.

Une très belle lecture et glissement du je au tu, par les corps, par les chemins, les chevals, la séparation, la solitude, la tristesse, l'amour et parfois pas. Et parfois tout ce qui se sépare « comme les jambes des chevals morts », et parfois « le foin qu'on fait entre leurs dents de nos erreurs », et parfois la tristesse c'est-à-dire le paysage presque.

AMouton.jpg